L'Oeuvre Signes d'Espoir

SIGNES D’ESPOIR, c’est une fondation

La Fondation Signes d’Espoir a été créée pour soutenir financièrement le Centre Signes d’Espoir et l’Atelier Signes d’Espoir.

Vous pouvez contribuer à la Fondation en participant à ses activités-bénéfice, en organisant des activités au profit de la Fondation ou en faisant un don immédiat ou planifié, en nature ou en espèces.

C'est aussi :

À SIGNES D’ESPOIR, on est passionné par la clientèle !

Fondé en 1979, Signes d’Espoir (autrefois Handi A) est  un organisme communautaire qui accueille en priorité les adultes sourds qui communiquent en langage gestuel. Plusieurs d’entre eux vivent avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, une surdicécité, des troubles de santé mentale et des handicaps physiques.

Comme le dit sa fondatrice, sœur Louise Bellavance, le principal but de Signes d’Espoir, c’est de donner la vie en abondance.

À Signes d’Espoir, nous offrons du travail, de la formation et un lieu de résidence, mais surtout, on agit dans la dignité et dans le respect des capacités et du rythme de chacun.

À Signes d’Espoir, pas de morbidité ni de misérabilisme, mais des êtres de lumière souriants et des employés dédiés et heureux que la vie les ait choisis pour vivre cette belle aventure au quotidien.

Pour en savoir plus, cliquez ici!

SIGNES D’ESPOIR, c’est de la formation

Signes d’Espoir offre un lieu de formation adapté aux besoins d’une quarantaine d’adultes sourds.

On y apprend la Langue des Signes Québécoise (LSQ), l’art culinaire, le théâtre, l’informatique, le français d’usage, etc. Les adultes qui fréquentent le Centre de formation peuvent profiter d’une salle de stimulation multisensorielle (Salle Snoezelen), une première en Amérique du Nord pour des adultes sourds multihandicapés.

Dans ce secteur, on y retrouve deux plateaux. Dans le premier,  on y effectue des tâches simples du type travail occupationnel dans le but de favoriser le transfert des apprentissages, de responsabiliser les étudiants et de les valoriser. Un plateau intermédiaire permet d’effectuer des tâches plus complexes. Dans les deux cas, les activités sont supervisées par des éducateurs spécialisés.

SIGNES D’ESPOIR, c’est de l’hébergement

L’Auberge des Sourds et Habitat-Sourds offrent de l’hébergement aux adultes sourds multihandicapés. L’Auberge des Sourds héberge des adultes sourds qui ont besoin de protection sociale. Quant à Habitat-Sourds, c’est une résidence pour adultes sourds semi-autonomes qui vise à donner un cadre de vie favorisant leur mieux-être tout en favorisant une intégration éventuelle dans un logement supervisé ou non. Ces résidences, de type foyer de groupe, sont les seules de la région de Québec où tous les intervenants et les résidents communiquent en langage gestuel.

Un besoin urgent nous est adressé pour ouvrir une résidence pour les adultes sourds multihandicapés autistes. Cette résidence de type familial permettrait d’offrir du répit-dépannage aux parents et une résidence permanente à ces enfants-adultes.

SIGNES D’ESPOIR, c’est du travail

L’Atelier Signes d’Espoir procure du travail à des personnes sourdes et entendantes dont plusieurs ont des handicaps associés. L’Atelier permet aux personnes, prioritairement aux adultes sourds, de s’intégrer au marché régulier ou adapté de l’emploi et d’acquérir des habitudes de travail par la valorisation et dans la dignité. On y fait des travaux tels que : assemblage, coupe, agrafage, pliage, perforation, scellage et collage. On fait aussi des envois postaux de 20 000 exemplaires et moins.